Clôture de la campagne nationale pour l’accès à la justice administrative

Tunis, le 19/07/2022

La campagne nationale pour l’accès à la justice administrative en Tunisie vient de prendre fin.

C’est ce qui a été annoncé lors d’une conférence de presse, tenue le mardi 19 juillet 2022 par l’organisation non partisane « Democracy Reporting International », qui l’a initiée au mois de juin 2021, en partenariat avec le Réseau « Mourakiboun » et l’Association Alternative Media (ATMA), avec le soutien du Tribunal Administratif.

Une conférence qui a permis de présenter les résultats d’une étude quantitative réalisée par l’institut de sondage d’opinion « One to One » dans les gouvernorats ciblés de Sousse, Sfax, Kairouan, Kasserine et Sidi-Bouzid, afin d’évaluer l’évolution de la connaissance des citoyens de ces régions de la justice administrative et des mécanismes pour y accéder.

Il est à rappeler dans ce cadre que la campagne nationale pour l’accès à la justice administrative, qui a duré une année s’est déroulée en dialecte tunisien pour améliorer la connaissance des justiciables (dont les catégories défavorisées) de leurs droits, des institutions juridictionnelles et des mécanismes d’accès à la justice administrative, à travers des informations claires et simplifiées.

La campagne s’est basée sur l’organisation d’actions de promotion numériques sur les réseaux sociaux, ainsi que d’actions de communication dans les médias classiques et les médias alternatifs et cela, parallèlement aux actions de sensibilisation sur le terrain.

Ces actions se sont déroulées dans les 5 gouvernorats précités à travers 167 activités de sensibilisation réalisées sur le terrain, à travers la distribution de 45000 contenus (flyers et documents de sensibilisation).

Ces activités, qui ont atteint environ 30 000 citoyens et citoyennes ont, à chaque fois, permis à ces derniers de se renseigner auprès des experts présents des procédés à suivre pour se défendre en cas de litige avec l’administration.

 La campagne nationale numérique a atteint 3 millions et 367 000 personnes, à travers des actions de promotion sur les réseaux sociaux dont la création de contenus et la production de vidéos ou de photos promotionnelles, ainsi que des caricatures avec la création du personnage de Taktouk.

La campagne de communication a, par ailleurs, vu l’élaboration de 474 contenus diffusés sur les médias classiques et les médias alternatifs (interviews, édition de communiqués de presse et d’articles) ainsi que la diffusion de 16 spots promotionnels diffusés sur les ondes de la radio nationale, radio Monastir, radio Gafsa er radio Sfax.


La campagne a aussi permis l’édition d’un guide intitulé « Guide du citoyen pour l’accès à la justice administrative ».

Ce guide est aussi téléchargeable au format braille pour permettre aux malvoyants ou aveugles d’en bénéficier.  500 exemplaires en tout ont été mis dans ce cadre à la disposition de centres relevant de l’archive nationale, de l’Union Nationale des Aveugles et de bibliothèques.

Afin de garantir le prolongement de l’utilité de la campagne et de constituer son archive, un site Internet www.ajat.tn a été créé dans ce sens. Tous ces documents utiles destinés aux citoyens y sont téléchargeables.

Toutes ces actions et leurs impacts directs ont été présentés lors de la conférence de presse qui vient clôturer cette campagne nationale pour l’accès à la justice administrative. Les résultats d’une étude quantitative réalisée par l’institut de sondage d’opinion « One to One » au mois de juin 2022, dans les cinq gouvernorats ciblés ont également été présentés.

Cette enquête a prouvé une évolution de la connaissance des citoyens de ces régions de la justice administrative et des mécanismes pour y accéder puisque 6 % ont déclaré désormais la connaitre contre 4,2% au début de la campagne.

Alors que le pourcentage de ceux qui n’ont pas de connaissances de la justice administrative s’est réduit de 95,7% à 93,9%.

 ———————————-

A propos de DRI

Democracy Reporting International est une organisation non gouvernementale, indépendante et non partisane, à but non-lucratif. Elle favorise la participation politique des citoyens, la responsabilité des institutions de l’Etat et le développement des institutions démocratiques du monde entier.

DRI est présente en Tunisie depuis 2011 pour soutenir les acteurs politiques au Parlement, les organisations de la société civile, les médias, ainsi que les instances indépendantes et publiques. 

A propos de Mourakiboun

L’Association Réseau Mourakiboun, communément appelée Mourakiboun, est une association de droit tunisien, apolitique et sans but lucratif.

Grâce à sa capacité de mobilisation citoyenne depuis les élections de l’Assemblée Nationale Constituante de 2011, Mourakiboun est considérée comme un acteur-clé en matière d’observation électorale en Tunisie.

A travers ses actions, axées sur l’observation citoyenne des élections, l’appui à la mise en place du processus de décentralisation en Tunisie et la redevabilité des services publics, Mourakiboun vise à contribuer à la consolidation du rôle des citoyens dans l’accompagnement du processus démocratique en général et le processus électoral en particulier, ainsi qu’au renforcement de la participation citoyenne dans les affaires publiques. 

 A propos de l’ATMA 

L’Association Alternative Media est une association culturelle fondée en 2013 par un groupe de journalistes tunisiens, ainsi que de militants de la société civile. Son objectif principal est de participer à la mise à niveau du secteur des médias en s’engageant dans différents événements et débats traitant de ce thème.


En étroite collaboration avec ses partenaires, l’ATMA participe à la professionnalisation des médias en offrant des sessions de formation en faveur des journalistes des médias alternatifs et associatifs. Elle accorde aussi un intérêt particulier à la problématique du développement dans les régions de l’intérieur du pays.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.