Les professionnels de l’enseignement privé en conclave à Ben Arous

0
108

Dans le cadre de sa tournée dans les diverses régions du pays, l’Union tunisienne des instituts privés pour l’enseignement et la formation (UTIPEF) a organisé le samedi 17 mars une grande réunion à Ben Arous.

Cette réunion s’est déroulée en présence du gouverneur de la région Abdellatif Missaoui, du fondateur de l’UTIPEF Abdellatif Khamassi, ainsi que d’un grand nombre de représentants des établissements de l’enseignement privé, des gouvernorats de Ben Arous, de Nabeul, de Bizerte et de Zaghouan.

Après l’allocution du gouverneur qui a salué les efforts des propriétaires des établissements de l’enseignement privé pour investir dans un secteur difficile et pour assurer d’autres alternatives pour un enseignement de qualité, c’est le fondateur de l’UTIPEF Abdellatif Khamassi qui a pris la parole pour présenter cette nouvelle structure syndicale.

Il a insisté qu’elle englobe tous les établissements de l’enseignement privé à partir des jardins d’enfants, en passant par les instituts de l’enseignement de base, de l’enseignement secondaire et en arrivant aux instituts de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle.

Il a ajouté que l’UTIPEF a été créé pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés par le secteur de l’enseignement et de la formation du privé appelant les propriétaires des établissements de l’enseignement privé, à unifier leurs efforts au sein de cette nouvelle structure pour défendre leurs intérêts.

Les intervenants ont reconnu la dégradation continue de la qualité de l’enseignement, indiquant qu’ils œuvrent de leur coté pour l’améliorer, malgré les problèmes rencontrés par le secteur, surtout dans cette difficile conjoncture économique par laquelle passe le pays.

Ils ont d’autre part indiqué qu’il est nécessaire d’accorder l’importance nécessaire à l’éducation. « Un pays qui n’accorde pas d’importance à l’éducation des jeunes est voué à la déchéance » a indiqué un des intervenants.

Après un long et enrichissant débat, il a été conclu que l’UTIPEF aura pour ambitions de trouver des solutions pour améliorer le niveau de la formation et de participer à alléger le coût de l’enseignement et qu’il est urgent que les professionnels unissent leurs efforts au sein de cette nouvelle structure pour défendre leurs intérêts.