LA FTH ELEVE LA VOIX ET LE DEBAT POUR LA PRESERVATION DU CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE HAMMAMET

0
156

La FTH s’inquiète des dernières décisions relatives à la baisse du budget et au limogeage du Directeur du CCIH, Centre Culturel International de Hammamet. L’activité de ce lieu culturel est essentielle à la dynamique touristique de la ville et rayonne également sur la région, et dans le pays.

La FTH appelle au rétablissement des budgets alloués, d’autant plus que les financements du centre et de son festival ont été contrôlés à plusieurs reprises par les services compétents.La réussite de ce festival lors des dernières éditions a été reconnue et saluée à l’unanimité aussi bien par les festivaliers tunisiens que par les touristesétrangers, ainsi que par la scène culturelle et artistique tunisienne. Nous avons pu constater l’apport réel d’une programmation de grande qualité et son impact sur l’activité hôtelière.

Ce succès est le fruit d’une démarche inclusive dont l’impacts’est entendu à plusieurs localités voisines et qui a su réhabiliter le rôle primordial du CCIH, notamment par un travail participatif minutieux engagé avec le tissu associatif de la région (Assises de la Culture, différentes expos et présentations d’œuvres…etc). Les activités du CCIH sont un élément important de la promotion touristique de Hammamet et toute remise en question de cette orientation d’ouverture, de créativité et d’inclusion de la société civile ne ferait que ternir l’image de la ville et son rayonnement.

Alors qu’il est notoire que les meilleures destinations touristiques sont celles qui offrent un éventail culturel diversifié, dynamique et de qualité, la FTH s’offusque de voir les budgets culturels alloués à la région migrer de nouveau vers la capitale et appelle à la révision de cette décision maladroite.